Bienvenue sur le forum de la guilde La Vieille Garce
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
La VIEILLE GARCE se fait opérer des testicules ! Par conséquent ON NE RECRUTE PLUS ! Merci de ne pas envoyer votre candidature ou alors allez voir la guilde MYSTERIA ils offrent 500.000 kamas à tous les nouveaux !! :O

Partagez | 
 

 La Révélation. Ou la naissance du culte de la Vieille Garce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayoross
Admin



Fiche personnage
Classe du perso principal: Iop
Elément principal: Terre

MessageSujet: La Révélation. Ou la naissance du culte de la Vieille Garce   Dim 3 Mai - 21:43

La Révélation

ou

La naissance du Culte de la Vieille Garce






En cette fin de mois de Martalo je vaquais à mes occupations en compagnie de mes amis de la confrérie Cosa Nostra, dépeuçant avec acharnement la dernière dépouille de l'infâme Meulou qui servirait à l'élaboration de mon anneau.


Cela faisait déjà bien des semaines que je commençais à me sentir... comme mal à l'aise dans cette confrérie. La course à la performance, l'obligation de résultat, le business effreiné, tout ceci manquait de sens pour moi, Hayoross, disciple de Iop ayant récemment atteint, non sans peine, le 157ème Cercle de Puissance.


La Cosa Nostra, cette noble confrérie que j'avais jadis bâtie de mes mains en compagnie de la délicieuse Minette, s'éloignait peu à peu de mes aspirations qui oscillaient entre oisiveté et ennui...


J'ai pris conscience de cela progressivement, ce fut comme une évidence que je m'acharnais à ignorer. Car nombreux sont les Cosaliens que j'appréciais, comme leur charismatique Meneur Iago, le fier Topiul, l'invraisemblable Monstros, le puissant Evilcloud, le jeune Superlocine, Allenwalker, Mobi, Sramfire, Poukette ou Django. Et d'autres encore...


Assis au comptoir de la Taverne de la Bagrutte au sein de la grande cité de Bonta quelques jours après le dépeuçage violent du Meulou, j'enchainais les verres, empreint à mes doutes, hésitant à claquer la porte de la Cosa Nostra, hésitant en réalité à changer de vie une bonne fois pour toutes. Mais changer... Pour quoi ? Dans quel but ? Ma vie était à la Cosa Nostra, j'y étais enchainé, à la vie, à... la mort.... Je sortis titubant, complètement ivre, de la Bagrutte. J'eus même un mal fou à monter sur Hayodinde mon fidèle destrier Ivoire et Pourpre qui avait l'habitude de me ramener sur Otomaï dans cet état depuis quelques temps. Elle émit un cri étrange et se mit en route.



Trou noir.



Je me retrouve allongé sur mon lit dans ma paillotte, j'entends le clapotis des vagues au loin et Hayodinde qui grommèle de manière étrange. Ma vision est encore floue, je suis encore ivre, je tente de m'asseoir, sans succès. Je me rendors alors lorsqu'un chuchotement me fait ouvrir les yeux. Pourtant je suis seul. Ca ne fait aucun doute. Je me rendors à nouveau, croyant à une hallucination lorsque le chuchotement reprends de plus belle, comme sussurant mon nom.


J'écarquille les yeux, mon coeur palpite à une vitesse inhabituelle, presque paniqué, le chuchotement continue crescendo, je sens une présence et une silhouette féminine apparaît peu à peu devant moi, vaporeuse, plantureuse, aux formes alléchantes. Je parviens alors à me hisser pour m'asseoir, jambes allongées, ne quittant pas des yeux ce qui apparaît peu à peu comme une sorte de femme aux allures guerrières, très peu vêtue.


Cette apparition aux lueurs blanches rayonnait une aura envahissante, comme un enchantement. Elle s'approche et commence à me parler. Je crois rêver mais ce n'est pas le cas, il se passe quelque chose.




- Hayoross.... Hayoross.......



J'étais pétrifié. Impossible de bouger, la créature flottait au-dessus de moi, me laissant entrevoir sa généreuse poitrine au travers d'un très léger vêtement.



- Je suis la Sainte Patronne de la Dépravation, de la Fête et du Courage. dit-elle d'un ton lent et imprégné d'une sensualité déconcertante.

- Je... elle m'interrompit.

- Hayoross ton Destin est ailleurs...... Je suis la Vieille Garce.... tu es désormais le prêcheur de ma parole divine.... tu as été choisi....... tu es l'Elu de la Dépravation.... ton oeuvre sera mienne.... porte ma parole auprès des âmes impures.... et convertis-les..... maintenant...... l'heure est venue.... tu dois oeuvrer.....


Sa main s'approcha de mon front, decrivant un "X" par des mouvements amples de son poignet d'une pure blancheur. Je ne pouvais plus parler, j'étais envoûté par la Vieille Garce, une divinité dont j'ignorais l'existence quelques minutes auparavant. Elle flottait, là, au-dessus de moi, dessinant inlassablement ce "X" hypnotique près de mes yeux. Puis elle recula d'un mètre et se redressa, toujours flottant dans les airs comme un feufollet et elle dessina un cercle noir de ses deux mains dans lequel apparut un "X" rouge.


- Ta vie ne sera.... plus la même maintenant.... ton oeuvre peut débuter tu es.... prêt.... tu es l'Elu.... le Saint Nibard guide ton bras jusqu'à la Dépravation, la Fête.... et le courage..... Hayorosssssss....


Elle avait disparu, en une fraction de seconde je me retrouvais seul, allongé sur mon lit, les yeux toujours écarquillés par cette incroyable apparition. Mes lèvres se plissèrent d'une large sourire. Mon esprit ressassait inlassablement les paroles entendues, je me remémorais ce mystérieux "X", puis les paroles divines, puis le "X" puis....


Essoufflé comme après avoir parcouru les Plaines après une chasse aux Porkass, le front perlé de sueur je me précipitais pour sortir de ma paillotte, sautant sur Hayodinde et prenant la direction du repère de la Cosa Nostra.

Dans un état hystérique comme jamais je ne le fus j'ouvris la porte de la Cosa Nostra en hurlant dans la hall :



- Je l'ai vue ! Je l'ai vue ! Je suis... Elle... Je suis l'Elu !! Iagoooooo !! hurlais-je, Iagooo je... je dois partir, hurlais-je de plus belle, Je... Je l'ai vue !! Je l'ai vuuuue ! Ah ! ah ! Ah ! ah !


Pris dans une tempête euphorique je me mis à bondir devant les yeux ébahis des Cosaliens qui peinaient à comprendre ce dont il s'agissait. Je me suis alors rué vers Hayodinde, déchirant mon blason Cosa Nostra, ce blason que j'ai porté durant tant d'années et qui m'avait tant apporté, je me fonçais de nouveau vers ma paillotte et j'y ouvris immédiatement mon coffre situé près de ma fenêtre.

Je saisis alors une guildalogemme recouverte de poussière que j'avais débusqué sur une de mes victimes, à pleines mains, riant aux éclats dans cette euphorie décadente, la levant vers les cieux je redevins soudainement sérieux.



- Je t'ai entendue, ô Sainte Patronne de la Dépravation, de la Fête et du Courage, je t'ai entendue oui... Le Saint Nibard m'en soit témoin ma vie a désormais un sens, ma vie... ma vie.... s'ouvre au Monde des 12 ! Je jure de porter ta parole par delà les Montagnes, dans chaque ville, chaque village et de rallier à moi les adeptes de ton illustre personne, ô Vieille Garce ma Sainte Patronne, ta cause divine jaillira sur le Monde ! Je suis ton esclave ! me mis-je à hurler en riant dans ma paillotte.


A ce moment, les yeux brillants d'une émotion plus forte que jamais, j'enveloppais la précieuse guildalogemme sans attendre pour prendre la longue route qui mène au Temple des Guilde, en Amakna. Je fis une caresse bienveillante à Hayodinde, le coeur battant dans mon poitrail, conscient que désormais ma vie allait changer. Etais-je devenu fou ? Peu m'importais... car c'est sans doute ce jour là, un des derniers jours du mois de Martalo, que ma vie a vraiment démarré.

_________________
HAYOROSS !
Le 5 septembre 2009, moi, Hayoross, confesse que je me suis fait taclé par... un blop ! Cool
Le 13 septembre 2009, moi, Lenyoross, confesse que je me suis fait tué par... un sanglier ! (et si, c'est vrai !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xelotorix




Fiche personnage
Classe du perso principal: Xelor
Elément principal: Feu

MessageSujet: Re: La Révélation. Ou la naissance du culte de la Vieille Garce   Ven 16 Avr - 15:06

Un long moment a passé depuis ce jour et Xelotorix une recrue toute jeune et innocente tomba par hasard sur le vieux journal de son meneur de la confrérie Vieille Garce qui avait aujourd'hui disparu.

Après avoir lu le passage de la création de la confrérie ce jeune disciple de xelor compris mieux les motivations qui avaient appartenues à "L'élu" et il se demanda:

Comment a-t-il pu laisser tomber l'oeuvre sur laquelle il avait juré d'y passer sa vie et d'avoir passé les commandes a l'un de ses subordonnés.


Sur ce il repartit après avoir dépoussierré le bureau de son ancien chef a qui il était encore dévoué avec le journal en évidence sur le bureau dans l'espoir que le brasier qui anime son cher patron et surtout ami puisse se souvenir de ce moment ou il du changer sa vie en quittant ses anciens amis cosaliens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Révélation. Ou la naissance du culte de la Vieille Garce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» <Hrp> Le culte d'Elune.
» Le Culte de Morr !
» Le Culte d'Ulric
» Culte Genestealer
» Mon culte de la vitesse ! [1500]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vieille Garce :: Espace public :: [ROLE PLAY] Le Cuissot de la Vieille Garce :: [ROLE PLAY] Chroniques-
Sauter vers: